« Loin donc de n’être qu’une affaire de muscles, le mouvement est au fondement de
l’évolution du cerveau. »                                              

Alain Berthoz, neurophysiologiste.